Edolys Index du Forum
Edolys
Serveur Role play sur Linéage 2.
 
Edolys Index du ForumFAQRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion

Background Serveur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Edolys Index du Forum -> Info Roleplay -> Background Serveur ( Archives ancéstral )
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cheza


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2008
Messages: 194
Localisation: Très bien placé
Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval
Mes Personnages IG: Cheza
Calintz Penelo

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 23:14 (2008)    Sujet du message: Background Serveur Répondre en citant

[ceci est en cours de correction et autres choses, des modifications y seront peut être apportés Very Happy]

Autre fois notre monde était appelé Anora. Les guerres incessantes, les conflits et les épidémies rongeaient les terres foulées par les vivants. Des millénaires de conflits, finirent par aboutir à un commun accord, entre les diverses puissances du monde, une période de paix d'un an était décrété sur le continent entier. Les différents seigneurs se réunir et symbolisèrent cette ère de renouveau en renommant eux même notre monde, Anora devint Edolys, terres de légendes et d'aventure, où tout deviens possible ...

Puissant seigneur de guerre ou simple soldat, Roi aimé de tous, ou dictateur sans scrupule, Prêtresse ou simple artisan, voyageur aventurier ou simple érudit, ....

Sur Edolys tout deviens possible, à vous de forger votre histoire à la force de votre lame, de votre bâton, ou de votre verbe.





Le récit qui suis n'est rien d'autre que le Background officiel de Lineage 2 pour introduire le Background d'Edolys. Ceci est d'une traduction du BG officiel offerte par mondespersistants.com.

(Petit rapel : cette histoire est la version la plus répandue et la théorie officiel actuellement, mais comme tout le monde le sait l'histoire n'est aps une science exacte et peut très bien être érronnée, libre a chacun de croire ou non cette version du passé d'Edolys




La Genèse

Einhasad, déesse de la Création, créa des formes en utilisant son propre esprit. Ses enfants usèrent de leurs propres puissances pour insuffler la vie à ces formes.

Shilen instilla l'esprit de l'eau dans la première forme. C'est ainsi que la races des Elfes fut crée.
Paagrio instilla l'esprit du feu dans la deuxième forme. C'est ainsi que la race des Orcs fut créée.
Maphr instilla l'esprit de la terre dans la troisième forme. C'est ainsi que la race des Nains fut créée.
Sayha instilla l'esprit du vent dans la quatrième forme. C'est ainsi que la race des Arteias fut créée.

Gran Kain était le dieu de la Destruction. Voyant le travail d'Einhasad, il devint curieux et jaloux. Il imita Einhasad et créa une forme à sa propre image. Il alla ensuite voir Shilen, leur fille la plus âgée, et lui demanda d’instiller l'esprit de l'eau dans la forme. Shilen en fut très étonnée et dit "Père, pourquoi voulez-vous faire une telle chose ? Einhasad, ma mère, est responsable de la création. Ne convoitez pas ce travail qui n'est pas le vôtre. Une créature qui recevrait la vie du dieu de la Destruction n'apporterait que désastre."

Mais Gran Kain ne voulait pas laisser tomber. Après moult cajoleries et persuasion, il obtint finalement le consentement de Shilen.

"Très bien, je le ferai. Mais j'ai déjà donné l'esprit de l'eau à ma mère. Ainsi la seule chose que je puis vous donner sont les restes." Shilen donna l'esprit de l'eau stagnante et putréfiée à Gran Kain. Gran Kain l’accepta avec joie.

Cependant, Gran Kain estimait qu'il n'était pas suffisant de ne donner qu'un seul esprit à sa créature. Il alla donc voir Paagrio, son fils plus âgé. Comme Shilen, Paagrio avertit également son père. Cependant, il ne put dire non à Gran Kain. Ainsi il donna l'esprit du feu mourant à Gran Kain.

Gran Kain l’accepta avec joie.

Les larmes aux yeux, Maphr tenta aussi de supplier son père, mais finit par lui donner l'esprit de la terre stérile et souillée. Sayha, à son tour, donna à son père l'esprit du vent sauvage et violent.

Satisfait, Gran Kain prit tout ce qu’on lui avait donné et cria "Regardez la créature que je suis en train de faire ! Regardez ceux qui sont nés de l'esprit de l'eau, de l'esprit du feu, de l'esprit de la terre et de l'esprit du vent. Ils seront plus forts et plus sages que les géants ! Ils régneront sur le monde !"

Interpellant le monde entier avec fierté, Gran Kain instilla les esprits dans les créatures créées à sa propre image. Cependant, le résultat fut terrible. Ses créatures étaient faibles, stupides, laides, et lâches. Tous les autres dieux dédaignèrent les créatures de Gran Kain. Submergé de honte, Gran Kain abandonna ses créatures et alla se cacher pour un temps. Ces créatures furent appelées les humains.

La race des Elfes était sage et avait utiliser la magie. Mais ils étaient moins sages que les Géants. Par conséquent, les géants leur laissèrent le soin de s'occuper de la politique et de la magie.

La race des Orcs était forte. Ils possédaient une force inépuisable et une grande volonté. Cependant, ils n'étaient pas aussi forts que des Géants. Par conséquent, les Géants leur laissèrent s'occuper de la guerre.

La race des Nains était habile. Ils étaient bons ingénieurs, mathématiciens hors pair et excellaient dans la construction. Les Géants leur permirent de s'occuper des banques et de l'artisanat.

La race ailée des Arteias était affectueuse et possédait une curiosité hors du commun. Les Géants voulurent les capturer et les emprisonner. Mais dès qu'un Arteia fut enfermé dans une cage, il perdit rapidement sa force et mourut. Les Géants n'eurent d'autres choix que de permettre aux Arteias de voler librement. Ils visitèrent la ville des Géants pour leur donner des nouvelles des autres régions du monde.

Les humains ne pouvaient rien faire de bien et devinrent ainsi les esclaves des Géants, faisant toutes les sortes de tâches ingrates. La vie des humains n'était pas meilleure que celle des animaux.



La Guerre des Dieux

Gran Kain était un dieu libre et sans inhibitions. Cependant, il fit une très grande erreur en séduisant Shilen, sa fille la plus âgée. Ils s'aimèrent en secret, jusqu'à ce que Shilen fut enceinte. Quand Einhasad le découvrit, elle devint folle de rage. Destituant sa fille de sa position de Déesse de l'eau, Einhasad banit Shilen du continent. Gran Kain ne dit mot, et Shilen fut livrée seule à son destin.

Shilen se sauva vers l'est. Profondément enfoncée au milieu d'une profonde forêt, elle accoucha, maudissant Einhasad et Gran Kain à chaque douleur du travail. Les bébés nés de cet horrible accouchement portèrent le désespoir et la colère de Shilen et devinrent des démons. Les plus forts d'entre eux furent nommés "Dragons". Il furent au nombre de six, portant chacun une malédiction contre chacun des six dieux. Shilen était rempli de colère envers Einhasad, qui l'avait bannie, et Gran Kain, qui l'avait séduite puis abandonnée. Rassemblant ses enfants, elle créa une armée pour punir les dieux.

Les dragons les plus forts se virent donner l'ordre de se tenir en première ligne pour commander l'armée. Entendant cela, Aulakiria, le dragon de la lumière, regarda Shilen, les yeux emplis de larmes et de tristesse. Elle dit : "Mère, vous ne savez pas ce que vous faites. Voulez-vous vraiment la destruction éternelle des dieux ? Voulez-vous vraiment que votre père, votre mère, vos frères et soeurs gisent sur un sol innondé de leur propre sang ?". Mais Shilen resta sourde à cet appel.

Finalement, les démons envahirent le palais où les dieux vivaient, et une féroce bataille s'engagea. Les six dragons détruisirent la totalité du palais. Même les dieux furent intimidés par la puissance incroyable des dragons. La bataille semblait destinée à être éternelle. Cependant, si la guerre ne s'arrêtait pas, le monde cesserait d'exister, et toutes les choses vivantes seraient annihilées.
De nombreux messagers des dieux et des démons périrent ou disparurent. Il n'y eut pas un seul jour sans tonnerre ni éclairs, car deux armées s'affrontaient violemment dans le ciel. Les Géants et les autres créatures vivantes de la terre tremblaient tandis qu'elles observaient le terrible combat dans le ciel. Cette bataille féroce continua pendant plusieurs années, mais inéxorablement l'équilibre bascula vers un côté. Bien que fortement blessés, Einhasad et Gran Kain, parvinrent à détruire beaucoup de démons.

Les dragons continuèrent combat, bien qu'ils furent profondément blessés et couverts de cicatrices. Leur fatigue devint de plus en plus plus évidente. Au bout d'un moment, il sembla que la guerre se terminerait avec l'extermination de l'armée de Shilen. Enfin, les dragons déployèrent leurs ailes et quittèrent le palais pour s'échapper. Les démons survivants les suivirent. Les dieux voulurent exterminer l'armée qui s'enfuyait. Cependant, leur propres blessures les en empechèrent, la seule chose qu'ils purent faire fut de regarder les dragons et les démons partir au loin.

Tandis que ses enfants périssaient les uns après les autres, Shilen ne pouvait plus contenir sa tristesse. Elle créa les Enfers et y régna.



La Grande Inondation

Après le départ de Shilen, Eva hérita de l'autorité pour régner sur l'eau. Mais elle était d'une nature timide et après avoir vécu l'attaque de sa soeur, elle devint encore plus craintive. Afin d'échapper à ses responsabilités, elle creusa un profond tunnel au fond d'un lac et s'y terra.

Sans la déesse pour les guider, les esprits de l'eau n'eurent plus aucune raison de vivre et ont commencèrent à errer sans but. Trop d'eau s'écoulait au même endroit et formait un grand marais, tandis que dans un autre lieu il n'y en avait pas et un désert s'y formait. Plus tard, une partie du continent sombrait soudainement dans l'océan et une nouvelle île jaillissait hors de l'eau comme venue de nulle part. Il plut nuit et jour jusqu'à ce que tout, excepté les cimes des plus hautes montagnes, fut submergé.

Sur les rares morceaux de terre non inondées qui subsistaient, toutes les créatures vivantes s'y était assemblées pour sauver leur vie, mais le Chaos s'installa. Sur le continent et dans l'océan, toutes les créatures vivantes souffraient. Au nom de toutes les créatures vivantes, les Géants prièrent pour que les dieux leur viennent en aide.

Finalement Einhasad et Gran Kain recherchèrent partout la fugitive et finirent par la retrouver. "[/b]Eva[/b], regarde ce qui s'est produit parce que tu n'a pas su assumer tes responsabilités. Tu as détruit l'harmonie de ce continent que nous avons créé après tant d'efforts. Je ne tolérerai pas que tu continues ainsi.". Einhasad était tellement en colère que ses yeux s'illuminaient de flammes.

En raison des inondations, de nombreux géants et créatures vivantes rejoignirent le monde de Shilen. Ce qui rendit Einhasad très envieuse. Tremblante de peur, Eva finit par se rendre auprès de sa mère. Eva reprit donc son règne sur l'eau et les désastres cessèrent. Cependant, le mal était déjà fait et il était impossible de reconstruire le continent dévasté, jonché de ruines.



Le défi des Géants

Le scepticisme commença à grandir dans le coeur des Géants. Gran Kain avait déjà prouvé sa propre stupidité en créant une créature vivante modeste appelée Humain. En outre, en raison de la conduite obcène de Gran Kain et de la jalousie d'Einhasad, les Enfers ansi que les démons avaient été créés. En raison de la faiblesse et de l'incompétence d'Eva, le continent avait été dévasté. Le doute commença à s'instiller petit a petit dans l'esprit des Géants. De tels dieux méritaient-ils leur culte ?

Les Géants pouvaient construire de leurs propres mains des chariots qui leurs permettraient d'aller et venir librement. Ils pouvaient employer la magie pour soulever une île et pour vivre dans le ciel comme des dieux. Ils pouvaient prolonger leur existence jusqu'à ce qu'elle sembla éternelle. Les Géants crurent dès lors que leur puissance était égale à celle des dieux. Et malgré leur sagesse, ils devinrent arrogants. C'est ainsi que les Géants devinrent des dieux.

Ils commençèrent à faire des expériences en modifiant la matière organique pour créer de nouvelles formes de vie. Les Géants s'aidèrent de la magie pour rendre de tels miracles possibles. Ils l'appelèrent "science". Rendu fous par cette puissance, les Géants levèrent une immense armée pour lutter contre les dieux, en dépit de l'échec de Shilen, des six dragons, et des nombreux démons.

Les dieux découvrirent ces préparatifs et furent exaspérés. Einhasad, qui avait revendiqué le droit de créer la vie, en resta sans voix. Elle jura finalement de détruire tous les Géants, ainsi que le continent et le monde entier. Gran Kain lui parla pour tenter de la calmer. "Tu es la Mère de la Création, mais la Destruction est de ma responsabilité. Tu sais parfaitement ce qui s'est passé quand moi même j'ai tenter de créer. Je punirai les géants pour leur conduite arrogante. Cependant, sache que si tu veux toujours détruire le monde entier, je te combattrai de toutes mes forces, sans retenir mes coups." Gran Kain ne permit jamais la destruction du continent, bien qu'Einhasad en fut considérablement offensé. Comme ils étaient de statut égal, tout combat était inutile.

Einhasad et Gran Kain arrivèrent donc à un compromis. Afin de punir les Géants, elle utiliserait le marteau de Gran Kain - connu sous le nom de Marteau du Désespoir. En raison de sa grande puissance destructrice, même Gran Kain ne l'avait jamais utilisé. De toute sa fureur, Einhasad souleva de marteau au-dessus de sa tête et frappa le centre de la ville des Géants.


La Fin d'une Époque

C'est seulement quand ils virent des flammes rouges tomber du ciel que les Géants se rendirent compte de leur erreur. Ils combinèrent leurs forces pour tenter d'empêcher le marteau d'atteindre son but. Pourtant, malgrè leur force, Einhasad était une déesse, et ils ne purent que légèrement dévier la direction du marteau. Il frôlat la ville et continua à descendre sur le monde.

Ce fut assez puissant détruire la plus grande ville. D'innombrable Géants périrent, tandis d'autres races disparurent. Un grand trou fut laissé dans la terre et d'immenses vagues vinrent le recouvrir. En fin de compte, presque tous les Géants périrent.

Les rares Géants qui survécurent se sauvèrent vers l'Est pour éviter la colère d'Einhasad. Leur route suivit celle qu'avait prise Shilen bien avant. Einhasad continuait de les chasser et brûlait les Géants qu'elle pouvait rattraper avec des éclairs. Les Fugitifs tremblaient de peur et prièrent Gran Kain. "Gran Kain, Gran Kain ! Nous réalisons que nous nous sommes fourvoyés. Vous êtes le seul à pouvoir stopper la fureur et la folie d'Einhasad. Empêchez-la de nous détruire, nous qui sommes issus du même endroit que vous, nous qui sommes les créatures les plus sages et les plus fortes de la terre !"

Gran Kain senti soudainement son coeur se remplir de pitié pour ces pauvres créatures et pensa que les Géants avaient assez souffert pour leurs péchés. Il souleva les eaux les plus profondes des mers du sud et bloqua le chemin d'Einhasad. Einhasad cria, "Qu'est-ce que ceci ?! Qui ose me barrer le chemin ?! Eva, ma fille bien-aimée, débarrasse-moi maintenant de l'eau qui bloque mon chemin, ou soit prête à rejoindre ta soeur aînée !"

Eva craignait Einhasad et lui obéit, elle renvoya immédiatement les eaux à la mer. Einhasad continua donc à pourchasser les Géants, les tuant un par un. Il pleuraient, continuant à prier Gran Kain. "Gran Kain ! Le plus puissant des dieux ! Einhasad continue à nous chasser, déterminé à nous exterminer ! Nous te prions, nous te supplions, ais pitié de nous et sauve- nous !"

Gran Kain souleva un morceau de terre sur laquelle les Géants se tenaient. Einhasad fut gênée par cette grande falaise et cria d'une voix puissante. "Maphr, ma fille bien-aimée ! Qui ose me barrer le chemin ?! Remets cette terre à sa place maintenant. Ou soit prête rejoindre ta sœur !"

Maphr essaya d'affaisser la terre, mais Gran Kain l'en empêcha. "Einhasad, pourquoi n'arrêtes-tu pas ? Toute la terre connait ta colère et tremble devant toi. Les Géants sages mais idiots reconnaissent leur erreur. Vois par toi-même ! Cette race de créatures fières et nobles -- qui a régné sur la terre -- se cache sur une étroite bande de terre et tremble de peur pendant qu'ils cherchent à t'échapper ! Ils ne peuvent plus défier les dieux. Cet endroit sera éternellement leur prison. Calme ta fureur, ta vengeance est accomplie."

Einhasad était toujour en colère, mais elle ne pouvait pas agir contre les souhaits de Gran Kain -- il possédait la même force qu'elle. Finalement, Einhasad décida que Gran Kain avait raison, il valait mieux laisser les Géants sur leur étroite bande de terre stérile pour qu'il se repentent de leurs péchés plutôt que de les tuer tous. Elle arreta de les poursuivre et retourna chez elle.

Suite à ça, Einhasad interféra rarement avec ce qui se passait sur terre, car elle avait été profondément déçue par ses habitants. Gran Kain accepta également de ne pas intervenir. C'est ainsi que l'Âge des Dieux prit fin.
_________________
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mer 8 Oct - 23:14 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cheza


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2008
Messages: 194
Localisation: Très bien placé
Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval
Mes Personnages IG: Cheza
Calintz Penelo

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 23:15 (2008)    Sujet du message: Background Serveur Répondre en citant

[Cette partie à été rédigé par Amphore, et raconte le passé d'Edolys, alors encore nommé Anora]


Chapitre I : La nouvelle alliance

Alors que commençait une ère glorieuse pour les humains, pour les Orcs, c’était le début de la déchéance. En effet, très vite ils commencèrent à se disperser en diverses tribus, dont la majorité sauvages, incultes, violentes et désorganisées, à l’exception d’une tribu qui forma en Erugor, territoire du grand nord, une importante cité fortifiée.
Contrairement au Orcs sauvages, les Orcs de l’Erugor étaient comme leurs ancêtres, nobles, civilisés et instruits. De sages Shamans reprirent la tête de la société et bien loin des terres humaines, ils vécurent à l’écart complet du reste du monde.

Sur le continent d’Aden, la violente guerre opposant l’alliance Humaine et Elfique aux Orcs avait effacé les édifices de la civilisation Orque, les humains y avaient construit de nouvelles villes et les elfes avait repris leur place dans le continent, mais cette fois parmi les humains.
Malgré leur espérance de vie nettement inférieure à celle des elfes, les humains suscitaient toujours curiosité et crainte chez eux, même après tant d’années de collaboration. En effet si les humains n’avait pas réussi à disposer des esprits de l’eau comme les elfes, ils avaient rapidement assimilé tout les principes basiques qui constituaient la magie, et avait de ce fait créé leur propre magie, celle du feu, sortant du plus profond de leur âme.
L’Alliance Humaine et Elfique semblait de plus en plus n’être qu’un simple pacte de cohabitation, les elfes étaient allés sur l’Ile Parlante dans le but de se servir des humains pour reconquérir leurs terres, étais-ce réellement cela qui s’est passé ? Pas vraiment.

Les humains étaient en réalité passés de petit village d’intellectuels désireux de comprendre le monde en grand Empire dominant le continent entier. Quel était le rôle des elfes la dedans ? Leur responsabilité, comme disais certains polémistes elfes sur le sujet à l’époque ? Ils leur avaient appris les arts du combat, la maîtrise de l’épée, de la dague et de l’arc. Entre temps, les humains avaient utilisé de nouvelles armes comme la lance découverte en affrontant les orcs, ou avaient développé leurs propres arts de combat. Alors que les Shamans orcs maîtrisaient cet art mystérieux faisant appel aux flammes, les humains, pour faire face aux orcs avaient appris des elfes la magie, magie qui selon les livres d’autrefois, contribua à la défaite des géants dans des temps reculés où seuls les elfes occupaient le continent d’Aden… Une magie dont on avait étudié plusieurs facettes, en avait interdit certaines et réglementées d’autres, elle était comme la musique et le chant considéré chez les elfes comme la forme la plus suprême d’art. Même si la réticence était grande chez les elfes pour apprendre la magie aux curieux humains ils le firent, mais pourquoi ?

Les humains convoitaient ce pouvoir, et dirent aux elfes qu’aucune forme de confiance ne pouvait exister entre eux si l’Art de la Magie n’étais pas partagé. Elle fut donc apprise premièrement aux grands sages puis nombre d’humains l’apprirent par la suite par des Elfes ou par les Humains déjà initiés.

Mais c’est au moment où des Mages humains s’intéressèrent à la nécromancie et les magies noires, soigneusement cachées par les elfes, que ceux-ci rappelèrent à l’ordre les humains, en effet il ne pouvaient pas concevoir l’utilisation de la magie noire ou de la nécromancie par un être bon, seul une âme mauvaise en serait capable, tout particulièrement en ce qui concernait les cadavres... Mais parmi les hommes, un mage dit aux autres mages : «  Les Elfes nous trompent, ils usent eux même de cette magie, et de la même manière qu’ils nous nous auraient pas enseigné la magie si nous les aidions pas, ils gardent la nécromancie pour eux. J’ai vu des elfes jetant des sorts de magie sombre, au Nord de leur Royaume, ils avaient certes la peau noire mais c’était bien des elfes ! » Tandis que les humains étaient quelque peu étonnés de cette révélation, vraie ou pas, la stupeur dominait également chez les elfes…
Ces hommes auraient t-ils rencontré des Elfes Bruns ?
Ou plutôt des elfes noirs…?

Les elfes noirs anciennement nommés « Elfes Bruns » avaient, il y a longtemps, voué leur culte à Shilen la déesse présumée de la mort qui autrefois était la déesse de l’eau. C’est lors de l’avancée des Orcs que leurs ancêtres, les elfes bruns, se cachèrent dans des caves et apprirent la magie noire et depuis ce moment leur apparence, leur culture et leurs rites avait considérablement changés.

L’utilisation de la magie noire et de la nécromancie par les humains avait profondément offusqué les elfes et certains d’entre eux partirent rejoindre le mystique continent d’Innadril où siégeait la cité d’Heine. Ces histoires avaient laissé une tension entre les humains et les elfes mais sans pour autant déclencher une guerre.

Lors d’une nuit d’hiver au château de Celdia, après tant d’années de règne pour un humain, l’Empereur des humains mourut. Après la semaine traditionnelle de deuil, son fils, un jeune homme pleins d’ambition et vouant à être un grand mage vint alors au pouvoir, il se nommait Baium.
Quand à la cour on se plaignait du manque d’expérience du jeune Baium, le jeune Empereur lui plaisait au peuple, et son empire lui plaisait tout autant. Il s’accoutuma vite à sa tache d’Empereur, notamment à la paperasse, aux mécontentements de ses sujets et vassaux, et autres. Il finit fermement établi sur le trône, lui qui était devenu le plus jeune Empereur de l’histoire.  

Le temps passa. L’utilisation de la magie noire était devenue plus courante, chez les humains, et la tension à ce sujet c’était quelque peu relâchée, malgré l’avis des elfes qui n’avait pas changé. Plusieurs années s’étaient écoulées depuis l’avènement du nouvel Empereur et celui-ci finit par entreprendre un voyage qui marquera un tournant dans l’histoire, qui commença par une visite à une race du Nord, en Elmore, les nains.

Les nains étaient des créatures de petite taille, ils ressemblaient beaucoup aux humains. Leurs femelles ressemblaient à des enfants tandis que leurs males à des hommes d’age assez avancé. Leur taille modeste ne les empêchait pas d’avoir une certaine arrogance, arrogance toute justifiée étant donné leur habileté hors du commun. Ils étaient habiles de leurs mains, mais étaient aussi très intelligents et éblouirent assez vite le jeune Empereur. Les humains pour la première fois virent des nains, et les nains pour la première fois virent des humains. Elfes et nains se connaissait déjà plus ou moins de part des légendes et autres, et les nains n’y allaient pas de main morte lorsqu’il fallait critiquer un elfe, cependant eux les humains s’entendirent comme il le fallait, et une alliance entre les deux dirigeants vit vite le jour. C’est ainsi que les nains s’installèrent dans le continent d’Aden, au près des humains … et des elfes.

D’étranges événements vinrent toutefois bouleverser cette paix si bien construite. En effet, que ce soit en Elmore chez les orcs et nains ou alors dans le continent d’Aden, une série d’enlèvement et de massacres eurent lieu. On dit que tout cela serait l’œuvre des elfes noirs, mais personne n’avait vu un elfe noir faire quoi que ce soit. Et les enlèvements et massacres continuèrent encore et encore.

Un jour, un étrange cortège se présenta à Celdia, capitale d’Aden, il s’agissait d’un cortège escortant des diplomates Orcs, voulant rencontrer l’Empereur Baium. La rencontre leur fut refusée dans un premier temps, mais après que l’Empereur eut appris leur séjour en ville, il leur accorda lui-même audience. Le sujet principal de cette réunion était très certainement les récents événements mettant en cause les elfes noirs… S’il y avait quelque chose de frustrant pour les deux Royaumes, c’est qu’ils étaient impuissants : en effet pénétrer dans la Foret Sombre de Kalylith était simple mais s’y diriger et en ressortir, c’était autre chose, cette foret étant inconnue et inexistante sur toutes les cartes et le brouillard malsain y régnant ayant plus d’une fois perdu à jamais un certain nombre de soldats et de personnes.

Seulement, les victimes de cette étrange histoire ne pouvaient pas rester inactives, et surtout pas ignorer la piste elfe noire. Il fallait réagir et absolument découvrir les causes de tout cela... Cependant le faire restait encore impossible.
 
Concernant les elfes dans cet histoire depuis un moment ils disparairent peu à peu, sûrement pour se diriger en Innadril, quelque elfes restèrent en Mysibyl, dont Semeldhil, un grand sage elfe qui se tenait aux cotés de Baium, et dirigea Mysibyl pendant un moment. L’union de Mysibyl et de l’Empire d’Aden fut l’œuvre d’une manipulation de la part de Baium et Semeldhil, et les elfes n’y pouvait rien. C’est ainsi que l’atmosphère en Aden changea considérablement, et qu’un climat de haine et de rancœur s’installa, entre la peur des disparitions et ces manipulations pour le pouvoir.

L’enquête côté elfe noir n’avança pas… Le sort protégeant la demeure des elfes noirs était imbrisable. L’Empereur Baium ordonna les fouilles de la Tour d’Ivoire pour y trouver une solution.
Après plusieurs semaines de recherches, il devint évident que les elfes avaient retiré les livres qui s’axaient directement sur la magie noire… Et que ce soit en Mysibyl ou à la Tour d’Ivoire, aucun de ces livres dont l’existence était connue n’était présent, mais il restait un autre endroit ou ils auraient pu être conservés : en Innadril, les terres lointaines des Elfes.
Mais un problème se posait vis-à-vis d’Innadril, toute audience ou demande était rejetée.

Une idée effleurait l’esprit de Baium et les autres dirigeants depuis un moment, rien de très glorieux : Attaquer Innadril, pour obtenir par la force le pouvoir de protéger leurs citoyens. L’ensemble du conseil fut convoqué pour en discuter, il n’y avait pas d’autre solution, Baium et les autres étaient impuissant contre les enlèvements et les meurtres, et cette impuissance leur a fait prendre la décision de prendre d’assaut la cité d’Heine pour récupérer les informations nécessaires.

Prendre d’assaut Innadril et Heine ? Ce n’était que des mots, et une action difficile à réaliser. Le «  continent » d’Innadril est assez éloigné d’Aden et le seul moyen de s’y rendre serait par la voie des Mers. Ce qui donnerai un désavantage considérable à Baium en attaquant la cité sur l’eau.

Si une chose était devenue sûre pour Baium, c’est qu’il fallait attaquer Heine, et une autre claire, c’est que ceci mènerait à une catastrophe, et que la réussite serait quasi impossible, même avec une énorme armée. L’Empereur ne fut pas le seul à s’en rendre compte Semeldhil ou encore le Roi des Nains Ithrag et le Grand Shaman Orc Khamran savaient que la situation était une impasse.

Tous se résolurent à abandonner l’assaut de Heine, à l’exception de Khamran, qui soudain, avait eu une idée qualifiable de farfelue, il décida d’en discuter avec le Conseil de Shamans avant d’en parler aux autres dirigeants. Il exposa son idée de façon simple : « Savez-vous ce qui nous empêche de prendre possession d’Innadril et d’Heine ? Leur île est lointaine, ce qui nous obligerai à y aller par la mer, et donc à envoyer peu de troupes à une vitesse très lente, et Heine étant une cité sur l’eau, lors de leur défense ils n’auraient aucun mal à mettre nos armées en pièce. Maintenant, mon idée est simple. Si Innadril est éloigné nous n’avons qu’a tout simplement rapprocher l’île d’Aden. » Les autres shamans savait que Khamran ne disait jamais quelque chose pour rien, aucun d’eux ne se moqua de cette idée qui parait véritablement grotesque, mais ils demandèrent simplement comment ils pouvait faire bouger l’ile. Khamran souriait et dit : « Si je me souviens bien, une chose semblable à déjà été effectuée autrefois. Certes, c’était à moins grande échelle, mais nous pouvons sûrement le faire de la même façon. Il nous suffirait de retrouver cette incantation ancestrale et d’en déterminer les besoins, par la suite nous éblouirons les autres en faisant bouger cette île. »

Il s’agissait en réalité d’une incantation très complexe qui nécessitait une quantité astronomique d’énergie mana et aussi de flammes naturelles. Le Mana combiné avec les flammes est introduit dans la terre grâce à une seconde source de Mana, et ce mana crée par la suite un mouvement terrestre énorme, l’incantation s’appelle le Techtokron, rituel généralement pratiqué à petite échelle...

Il fallu aux orcs plusieurs semaines pour convaincre Baium et les autres dirigeants, de les croire et d’utiliser ce sort sur Innadril, d’innombrables démonstrations ont été faites pour les convaincre. Une fois l’opération acceptée un peu plus d’un mois fut nécessaire aux préparatifs. Puis un soir en Innadril à Heine, l’eau se mit à s’agiter, elle devenait incontrôlable. L’incantation orque avait lieu, les eaux submergèrent la ville de Heine et celle-ci se déplaçait avec Innadril vers le continent d’Aden. Le déplacement fut long, et au bout de plusieurs semaines, Innadril arriva tout près du continent d’Aden… Pa’agrio était le dieu du feu : les plaques tectoniques bougeaient sur le lit de lave invoqué par les shamans.
Désespérés par ce désastre, les citoyens de Heine et leurs dirigeants n’avaient pas le temps de comprendre ce qui se passait et firent de leur mieux pour garder la ville en état, alors qu’au Nord d’Innadril, Baium et les orcs construisaient un pont pour amener leurs troupes jusqu'à Heine. Quelques combat eurent lieu, de désolants combats dans lesquels périrent des elfes et des humains d’Innadril…

Heine finit sous contrôle total.

On trouva enfin les livres tant convoités, et l’elfe Semeldhil accompagné de troupes brisa le brouillard de Kalylith, pour ouvrir cet étrange royaume vers le monde extérieur.
_________________
Revenir en haut
MSN
Cheza


Hors ligne

Inscrit le: 08 Oct 2008
Messages: 194
Localisation: Très bien placé
Gémeaux (21mai-20juin) 馬 Cheval
Mes Personnages IG: Cheza
Calintz Penelo

MessagePosté le: Mer 8 Oct - 23:15 (2008)    Sujet du message: Background Serveur Répondre en citant

[Cette partie à été rédigé par Hanka, et raconte le passé d'Edolys, alors encore nommé Anora]


Chapitre II : L'Insolence Punie des Dieux, La Chute d'un Empire.


Plusieurs années étaient passées après les évènements de Kalylith. Le Bilan de la guerre était funeste, en effet une grande majorité des elfes noirs avaient disparu. Les Elfes Noirs qui rejoignirent à nouveau la Forêt de Kalylith furent ceux qui avaient déja rejoint Baium ou qui s'étaient pliés à son armée. Aussi peu nombreux qu'ils puissent être, ils furent les fondateurs du Royaume Elfe Noir que nous connaissons. Quant aux autres, qui respectaient encore les valeurs qu'ils défendaient il y a si peu de temps, les plus dociles s'étaient fondus dans la masse, les autres, s'exilaient bien plus loin... comme ils l'avaient déja fait auparavant dans l'histoire.

Mais Baium en sortit grandi, et en si peu d'années, il s'était débarrassé des anciens membres manipulateurs de sa cour, et avait réuni tant de seigneurs autour de sa table qu'il fut le fondateur d'un Empire Absolu, tenu d'une main de fer par sa Capitale rayonnante, Celdia, et par sa propre volonté.

Le Monde ne formait qu'une seule unité, il y avait quelques territoires indépendants par ci, par la, mais ils étaient insignifiant face à l'Empire. Après tant de sang coulé, dans de bataille aux bilans désolants menées, pour la première fois dans l'histoire d'une monde, une guerre eu réellement un bilan positif. Le Monde était uni. Tous vivaient ensemble, et les tensions étaient rares et souvent faibles. Le Règne de Baium fut de nature autoritaire, mais aussi exemplaire. Si les libertés qu'apporteraient plus tard des Royaumes comme Innadril n'étaient pas de la partie, le peuple de l'époque était satisfait. L'Empereur disait au peuple ce qu'il voulait bien lui dire, et lui laissait voir ce qu'il devait voir. Le règne, au machiavélisme le plus parfait, fut mené pendant des années, et Baium prenait de l'âge. Après tout ce qu'il avait fait, il se décida finalement... à ne pas mourir.  Il ne le pouvait : il s'était rangé parmi les dieux, il lui fallait accès à l'utopique vie éternelle.

Les Grands hommages et les grandes statues en son honneur, ne lui suffisait plus, il avait fondé un Empire que seul lui pouvait préserver, il devait en rester le souverain éternel. Les plus grands de l'Empire furent alors appelés pour envisager sérieusement la situation, dont la Tour d'Ivoire qui fut réquisitionnée pour l'occasion.  

Il était clair pour tout le monde, que c'était pour une fois une chose bien au dessus des capacité des mortels et de Baium... Mais il ne fallait pas le décevoir, et quelques livres mentionnaient l'absolution divine lors de la montée aux cieux. Comme la mort vient à nous, il en est de même pour les cieux, c'est eux qui viennent à nous. Mais Baium, ne l'entendait pas de cette manière, il n'allait pas subir de futiles rituels de charlatans. Lui, il n'attendrait pas les cieux, il allait monter à eux.

Alors pour les atteindre, au centre de sa Capitale, il ordonna la construction d'une immense Tour, qui avait non seulement comme but de parvenir jusqu'aux cieux mais aussi d'être son futur fief, représentant sa grandeur et le dieu qu'il serait parmi les mortels.
De nombreux ouvriers travaillaient au plus grand monument que l'homme avait entreprit, de même les armées étaient venues appuyer les travaux et pendant plus de 30 ans, les mêmes travaux continuaient, jusqu'à ce que la Tour touche finalement les cieux. Et l'Empereur qui avait arboré le costume prévue à cette occasion monta dans son oeuvre.

Nombreux étaient ceux qui s'étaient déplacés de loin pour voir l'événement, des grands seigneurs aux simples villageois et aux habitants de la ville, ils regardaient tous le haut de la Tour, en discutant.
Des petits bruits d'explosion se firent entendre, et quelques plumes d'un blanc étincelants tombaient des cieux, les explosions continuant.
La dernière explosion fut le bruit d'un puissant éclair qui transperça le haut de la Tour, et qui effraya les gens à son pied. Et s'en suivi une pluie abondante, qui semblait balayer la ville de Celdia, et le mot fut bien choisi : le centre de la cité était littéralement balayé, ravagé, ne laissant que des cratères fumants et quelques morceaux de pierre comme restes.


Précisions de Cassandra, Princesse de Rune, Reine de l'Empire, sur la formation de la plupart des cités. (Livre des Mondes, Chap. 11, page 329)

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lorsque les humains arrivèrent aux cotés des Elfes à la direction du continent de l'Aden-Elmore, les elfes retournaient dans leurs forets et séjournaient auprès des humains pour construire une ère nouvelle. Certains Humains bâtirent la ville de Celdia, au nord de la vallée enchanté, il s'en suivait la construction de la ville de Lionna et de sa forteresse d'Oren. Plus au nord, d'autres souverains humains bâtirent près des littoraux la Citadelle de Rune.
Au sud d'Aden, le village de Giran devint une ville régissant les villages l'entourant.



---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lors du règne de Baium, ce dernier se maria avec la Princesse de Rune, une Demi-Elfe, de père Humain et de mère Elfe. Elle était à la hauteur des responsabilités que lui confiait l'Empereur, elle était à la fois d'éducation Elfe et Humaine, ambitieuse mais sage, silencieuse mais rusée. Elle fut enceinte de Baium lors de la fin de la construction de la Tour de Celdia, nommée plus tard tour de L'Insolence.

La Chute de l'Empereur mena inétablement à la chute de l'Empire dès les premiers jours suivant l'évenements. L'Impératrice Cassandra qui devait detenir le pouvoir légitimement...ne su le garder. En effet l'ensemble de l'Empire fut arbitrairement dirigé par les Intendants et les Seigneurs qu'avait nommé le déchu Empereur. Cassandra avait quitter Celdia pour la cité de Lionna et sa forteresse d'Oren, emportant avec elle les reliques et les secrets de l'Empereur. Se renda vers Celdia accompagnée du cortège mortuaire de Baium, ou reposait les convoitées reliques et d'autres objets de valeur sentimentale pour Cassandra. Ce convoit fut escorté par celles qu'on l'on nommait les Valkyries ( Cet Ordre fut créé par Cassandra à son arrivée dans l'Empire, à cette époque les femmes étant mineures au sein de l'armée ou même de l'administration), au Palais elle furent les Conseillèrent les sujets les plus solicités de Cassandra, toutes femmes, elles detenaient la confiance de Cassandra.
La Reine Aryndess de Kalylith lui resta également fidèle.

Cassandra avait mis au monde un peu plus tard deux jumeaux, les héritiers de Baium, le premier Sieghart et le second Ykard. Cet heureux évènement avait profondement redonné confiance au peuple. D'ailleurs si au sein de Lionna Cassandra n'avait pas conservé les plus grands privilèges de l'Empire et ses terres, elle y avait conservé sa grandeur, ou du moins son image. Au nord, les terres extérieures à l'alliance proférée par Cassandra étaient dans l'ensemble pauvres car souvent touchées par la Guerre. Contrairement au Sud, ou des villes comme Gludin et Giran ou Heine étaient plutot paisibles... La démographie étant également peu dévéloppée dans le Sud.

Mais cette situation ne dura qu'une vingtaine d'année pour Lionna. Le Prince Ykard se persuada de la lacheté de sa mère... Il traitait à présent avec la Ville d'Aden, et rapidement le fossé se creusa entre Cassandra et son fils, avide de pouvoir, sublimé par les récits parlant de son père, imcompréhensif aux paroles de paix... désireux de retrouver l'Empire au quel il était destiné être l'Empereur... Le Second prince, ainé, étant loin d'avoir une telle ambition.
C'est ainsi que Ykard usurpait le pouvoir à Aden ville proche de Lionna, ralliat à sa cause des loyalistes sans limites. Cassandra fut de maintes fois averti du danger... Elle en était consciente, mais elle avait agit bien trop tard.
_________________
Revenir en haut
MSN
shikita


Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2008
Messages: 85

MessagePosté le: Lun 17 Nov - 22:53 (2008)    Sujet du message: Background Serveur Répondre en citant

Edolys a l'heure actuelle :

Le monde d'Edolys cours un grave danger et sa tout le monde le sais. Un ennemie commun est en train de naitre... Une menace sans précédant commençant a faire règner la terreur dans certaines ville petit a petit, nous ne savons pas qui il est, ni l'étendu de sa puissance. Tout ce que nous savons c'est que cette être est avide de pouvoir... Mais qui se cache dérriere ce fléaut....

Les royaumes quand a eux ont bien changer depuis se temps ,Rune c'est vue diviser en 4 ville-états chacun diriger par une personne ayant des points de vue différents. Innadril est devenu une ville libre et prospère quand a Giran, elle c'est reconstruite et aide ces alliances. Kalylith c'est unifier avec le royaume elfique blanc.
On apprend un peut partout que quelque chose va se produire... Certaine rumeur disent que le royaume de nain est déjà tomber... mais nul n'a eu le courage d'aller vérifier... On dit aussi qu'en royaume elfique, la reine Icelia a changer en mal que des garde disparaisse mais personne ne dit ou ils sont. Le chaos est en train de se propager sur edolys... que va t'il se passer? Voila question que tout le monde se pose....


(a rectifier selon se que j'ai oublier^^)
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:46 (2018)    Sujet du message: Background Serveur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Edolys Index du Forum -> Info Roleplay -> Background Serveur ( Archives ancéstral ) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème Pluminator imaginé et réalisé par Maëlstrom